Berceau ou couffin: quelle est la différence?

Publié le: 18 octobre 2018 | Auteur: Alexis Le Moine | Catégorie: Ressources

Les critères à prendre en compte pour choisir un berceau ou un couffin.

Berceau ou couffin: quelle est la différence?

Vous allez bientôt avoir un enfant et cherchez à savoir où le faire dormir ? Vous avez entendu parler de berceau et de couffin mais vous ne savez pas vraiment ce qui les distingue et cherchez à comprendre ?

Ici, on vous explique très précisément pourquoi on parle de berceaux et de couffins, et on vous aide à orienter votre recherche. À la fin de l’article, une grille de critères vous aidera pour votre choix.

Un berceau et un couffin: deux usages différents

Les premiers mois de sa vie, un bébé passe entre 15 et 20h par jour à dormir. Il est donc essentiel de bien réfléchir avant de succomber aux sirènes du marketing et d’opter pour un produit cool qui ne satisferait pas aux besoins du bébé. Et l’addition peut vite se révéler salée !

Disons-le d’entrée de jeu : en France, il existe une définition officielle pour chacun de ces deux mots, et ce parce que chacun possède une norme particulière.

Un berceau est un moyen de dormir permanent. La norme NF 1130 en donne la définition, il n’est par exemple pas destiné à transporter le bébé. Un couffin, régi par la norme NF 1466, est lui destiné à transporter le bébé, il est plus petit et léger qu’un berceau.

 

Qu'est-ce qu'un couffin?

couffin osier

Depuis des millénaires, le couffin était un panier en osier. On y ajoutait une couverture ou des draps, et on y plaçait le bébé ; très pratique pour le transporter. Matériau solide, économique et léger, l’osier était privilégié dans de très nombreuses cultures. Pensez Moïse, qu’on représente souvent dans un panier en osier, trouvé dans le Nil par la fille du Pharaon !

De nombreuses familles se partagent encore aujourd’hui des couffins en osier. On les appelle des « berceaux de famille », ils passent de mains en mains, pendant parfois des générations. Ils possèdent dans ces cas-là une valeur symbolique forte : « ton père et ta tante ont dormi dedans, ta fille y sera très bien ».

 

Les avantages du couffin

On trouve toutes sortes de couffins dans le commerce aujourd’hui, en osier ou dans d’autres matériaux. Vérifiez qu’ils sont marqués NF/EN 1466, ce qui garantit une sécurité maximale. Leur point commun est qu’ils possèdent deux anses pour permettre le transport du bébé. Attention, il n’est pas du tout indiqué pour le transport en voiture car il ne possède pas d’attache.

Très pratique, le couffin permet de garder facilement le bébé dans la chambre des parents, les autres pièces de la maison, ou même dehors. Par ailleurs, les bébés affectionnent particulièrement sa forme en cocon, surtout dans les premières semaines de leur vie. Ils peuvent se sentir un peu perdus dans un grand lit et ont besoin de se sentir entourés pour mieux dormir.

 couffin osier lutin

Les inconvénients du couffin

Un couffin est une solution de couchage transitoire. En grandissant, il pourra vite s’y sentir à l’étroit, en général après 2 ou 3 mois. Même si le couffin est relativement moins cher que le berceau, il constitue donc tout de même une dépense qui ne servira que quelques semaines. 

Ensuite, le matelas des couffins est souvent d’une qualité médiocre. Même quand les parents en font tailler un nouveau, c’est souvent en mousse à la droguerie du coin. C’est dangereux car les matelas de bébés doivent respecter eux aussi un certain cahier des charges, en particulier ne pas être trop mous et être parfaitement adaptés à la taille du couffin pour ne pas laisser d’espace ou le bébé pourrait se coincer. Si vous voulez tailler un nouveau matelas, adressez vous à des spécialistes, comme Candide par exemple.Il peut être en mousse, en fibres de coco ou encore en latex.

Le deuxième inconvénient est qu’une fois que le bébé a changé pour un berceau plus grand, le couffin prend de la place et il est difficile de lui trouver un autre usage. Vous pouvez en faire un bac à peluches, mais toutes les familles n’ont pas la place.

Enfin attention à l’endroit où vous posez le couffin. Il ne peut vraiment pas être en hauteur (sur une table, un canapé), le mieux est par terre, là où l’air est le plus frais.

 

Le cas des couffins de famille

Pour les familles qui ont la chance de garder et partager des affaires, la tentation est grande de reprendre un berceau sans se poser de questions. Il convient pourtant de faire bien attention, écoutons pour cela Anna, sage-femme à la maternité des Bluets à Paris : « nous, les sages-femmes, conseillons systématiquement de ne pas utiliser les berceaux de familles. Les matelas sont en général beaucoup trop vieux, ou trop fins, et ne sont pas assez confortables pour le bébé. Ensuite ces couffins, en osier en général, sont très sales car la poussière s’insère dans les nœuds. Enfin, attention aux tours de lits : permettent de customiser un couffin, et d’éviter que le bébé ne se frotte à l’osier, mais ils sont surtout dangereux car le drap peut se décrocher et étouffer l’enfant ! ».

 

Qu'est ce qu'un berceau ?

Le berceau ressemble davantage à un lit d’adultes, ses caractéristiques sont définies par la norme NF 1130 .

berceau moderne scandinave

Les avantages du berceau

Plus cher que le couffin, il est cependant un bon investissement puisque le bébé peut dormir un peu plus longtemps dedans (6 – 9 mois). Il est souvent en bois, ce qui offre une solidité et une stabilité rassurante pour les parents, mais aussi permet de libérer une grande créativité pour les formes et les couleurs. Il est idéal si vous prévoyez d’avoir plusieurs enfants. Il offre parfois une balancelle qui peut être utile pour endormir le bébé ; attention, bloquez bien la balancelle une fois que le bébé dort.

Les inconvénients du berceau

Le berceau en principe ne se déplace pas, en tout cas il ne sert pas à déplacer le bébé. Il prend plus de place, attention aux appartements trop petits ! Lorsque votre bébé en est sorti, il vous faudra un endroit pour le stocker jusqu’au prochain ;-)

Pour choisir le berceau de votre bébé, voici les points à prendre en compte pour éviter la déception -et les risques pour le bébé.

La première chose c’est la présence de la Norme NF/EN 1130 sur le berceau ou sur l’emballage. Cette norme est très stricte pour la sécurité du bébé.

Tout d’abord, c’est de s’assurer qu’il est parfaitement stable, même en cas d’à-coups que votre enfant pourrait provoquer en bougeant. Ensuite, vous ne voulez pas que votre bébé puisse tomber du berceau, vérifiez donc que les bordures sont rigides et suffisamment hautes pour qu’il ne puisse pas passer par-dessus. S’il a des roues, elles doivent pouvoir se bloquer.

Pour le berceau aussi, le tour de lit est déconseillé ; il pourrait se décrocher et étouffer le bébé.

Enfin le matelas doit répondre à plusieurs critères. Il doit être parfaitement adapté à la taille du berceau pour éviter tout espace ou le bébé pourrait se coincer. Ensuite il doit être suffisamment ferme pour éviter que le bébé, en se retournant sur le ventre, s’étouffe s’il ne peut pas lever sa tête. On ne se rend pas toujours compte au début, mais en prenant du poids le bébé va avoir besoin d’un matelas vraiment ferme pour être bien confortable. Achetez donc un matelas bien ferme des le début, ou bien changez au cours des trois ans d’utilisation. Attention aussi lorsque vous réutilisez un berceau en seconde main, le matelas est la chose la plus importante à vérifier.

 

Vous le voyez, de nombreuses solutions sont possibles. Les critères a prendre en compte sont :

Quel est mon budget ?

Quelle place est disponible dans ma maison ou mon appartement ?

Est-ce que je prévois d’avoir plusieurs enfants a la suite de celui-ci ?

Est-ce que je veux le faire dormir tout près de moi pendant longtemps, ou au contraire le moins possible ?

Est-ce que ce produit est labellisé NF ?

Commentaires (0)

Pas de commentaire pour l'instant

Ajoutez un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser des commentaires

  • Retours gratuits14 jours pour changer d'avis
  • Paiement sécurisépar Stripe
  • Service clientau 06 27 81 42 38