Le rôle de l’acide folique pendant la grossesse

Aujourd’hui, lorsqu’une femme annonce à son médecin son désir d’enfant, une supplémentation en acide folique, lui est très fréquemment prescrite. Son rôle est crucial dans le développement du bébé à venir.

 

Qu’est-ce que l’acide folique ?

L’acide folique, également appelé folates ou vitamine B9, est une vitamine hydrosoluble (soluble dans l’eau) essentielle au renouvellement cellulaire ainsi qu’au développement du fœtus en cas de grossesse.

Outre ses bienfaits avérés pendant la grossesse, cette vitamine aurait aussi des effets protecteurs contre la maladie d’Alzheimer, les maladies cardio-vasculaires et même certains cancers.

 

Le rôle de l’acide folique pendant la grossesse

Il est essentiel de consommer de l’acide folique en quantité suffisante dès que vous prévoyez de tomber enceinte.

La HAS (Haute Autorité de Santé) recommande un supplément de 400 mg d’acide folique au moins 2 mois avant la conception, en prévention d’une carence aux conséquences graves sur le fœtus. Cette vitamine joue en effet un rôle primordial dans le développement du bébé, notamment pour la formation de la colonne vertébrale du futur bébé. Son cerveau, son crâne en ont vraiment besoin, aussi.

 Retrouvez ici le document de l'HAS

Les aliments qui contiennent de l’acide folique

L’acide folique est naturellement présent dans les légumes verts à feuilles (épinard, brocoli, salade…), les légumineuses (pois chiches, petits pois, lentilles…), les foies d’animaux, certains fromages et les œufs.

En trouver seulement dans l'alimentation peut néanmoins se révéler insuffisant. Il est donc fortement conseillé de prendre un supplément d’acide folique, disponible sous forme de comprimé en pharmacie. Soyez vigilant quant au dosage et demandez conseil à votre médecin ou sage-femme.

Retrouvez ici le document de l'INPES : "Folates et désir de grossesse"

 

Découvrez