Comment calmer un nourrisson qui pleure ?

Une nouvelle interview de Mathilde, notre infirmière puéricultrice, qui nous donne ses secrets pour calmer un bébé qui pleure... au lieu de dormir.

Retrouvez ici ses conseils pour faire dormir son nourrisson

Les différents pleurs du nourrisson

On dit souvent que les bébés ont plusieurs pleurs différents en fonction de leurs besoins (froid, faim, fatigue etc.). Est-ce vraiment le cas ? Comment les discerner ?

Il ne faut pas oublier que les pleurs, c’est le seul moyen pour le bébé de s’exprimer, il n’a pas de mot ! Il ne faut pas penser que le bébé est triste quand il pleure, comme un adulte ; pour autant il ne pleure jamais pour rien.

Voici quelques repères pour essayer de comprendre ce qui peut arriver au bébé lorsqu’il pleure :

  1. La faim : se demander de quand date sa dernière tétée/le dernier biberon ? Était-ce suffisant ? Donnez à manger au bébé. S’il refuse, alors c’est qu’il a autre chose,
  2. La couche : nous les adultes ne pouvons pas imaginer l’inconfort d’une couche pleine. Cela peut être le cas pour votre bébé ; c’est facile à vérifier. Si sa couche n’est pas pleine, alors c’est autre chose,
  3. L’inconfort : cela peut venir de plusieurs choses. Il ne trouve pas le sommeil, il a trop chaud/froid, un rototo coincé...
Regardez son ventre : s’il est un peu gonflé, et que vous ne vous souvenez pas du dernier rototo, ou que le dernier popo remonte à plusieurs heures, alors massez-lui le ventre, ou bien ramenez ses pieds vers son front, cela devrait débloquer le rototo !
Si ce n’est pas le cas, alors vérifiez que le bébé n’a pas trop chaud (il transpire) ou trop froid (sa nuque est froide, pieds ou mains froids). En fonction, déshabillez-le ou rhabillez-le ; rappelez- vous que la chambre doit être à 19 degrés (c’est un peu frais pour nous) et que ses mains sont souvent un peu froides, c’est tout à fait normal
Sinon, c’est qu’il a du mal à trouver le sommeil. La berceuse ou les bruits blanc sont le plus efficace. Si les pleurs se prolongent, alors le bébé a simplement besoin d’être rassuré par des câlins.

 

C’est en général la faim qui réveille le bébé.

Si vous allaitez, sachez que le lait du soir est moins riche que celui du matin.

Par exemple si vous ne voulez pas que bébé vous réveille la nuit, lui proposer la dream bottle entre 22h et minuit. C’est une tété supplémentaire qui permet à bébé de tenir un peu plus jusqu’à la prochaine tété. Ceci fonction pour les bébés de plus de 3 mois quand ils sont capables de tenir 4h entre deux tétés.

À partir de 5 mois vous pouvez compléter la tétée du soir par un peu de céréales dans un biberon. Entre le quatrième et le cinquième mois, il y a une poussée de croissance, c’est un moment ou le bébé a besoin de beaucoup d’énergie et donc de s’alimenter plus.

 

La relation entre le nourrisson et sa maman

Les premières semaines, le bébé n’est pas vraiment capable de faire la différence entre lui et le reste du monde, il est donc très fusionnel avec sa maman. Vous pouvez utiliser la méthode de l’emmaillotage qui consiste à envelopper le bébé dans un lange pour délimiter son espace.

Cette sensation d’enveloppement rappelle la vie dans le ventre de la mère. Elle sécurise et calme bébé. On ne peut plus emmailloter bébé à partir du moment où il est capable de se retourner de lui-même (après 3 mois).

Pour rassurer bébé ou le calmer en cas de crise, je conseille aussi le portage en écharpe. Il existe différents type de tissus et de nouage à adapter à votre guise.

À partir de 3 mois environ, le bébé commence à se différencier de sa figure d’attachement, il a besoin de la rendre tangible se détachement; il faut donc absolument lui laisser des moments à lui pour lui permettre de se découvrir ; c’est là où il commence à regarder autour de lui d’un air étonné, il regarde ses mains, ses pieds, son entourage immédiat – il voit environ à 1 mètre.

À partir de ce moment-là, si vous portez bébé ventre à ventre dans le porte bébé, alors tournez-le de l‘autre côté, il a besoin de découvrir le monde extérieur!

Y a-t-il une formule magique pour calmer les pleurs de bébé ?

Avec les enfants il n’y a jamais de formule magique ! Les toutes premières semaines, les « bruits blancs » qui imitent le bruit que le bébé entend à l’intérieur du ventre de sa mère fonctionne assez bien.

Il y en a dans le commerce, mais croyez-moi, il y en a aussi sur YouTube gratuitement ! Le bruit du ventilateur a le même effet.

Même si je sais que c’est difficile, il ne faut pas se précipiter dès que le bébé fait un bruit. Comme leur sommeil est très léger, ils peuvent se réveiller, émettre quelques pleurs et se rendormir.

Si vous l’habituez à intervenir dès qu’il soupire, il comprendra très tôt qu’il peut obtenir votre présence instantanée et il peut en jouer.

Rappelez-vous que, comme parents, vous avez le contrôle ( je sais bien que c’est plus facile à dire qu’à faire car on veut protéger son enfant et répondre présent au moindre bruit, c’est une réaction naturelle de la part des parents).

Quels conseils donneriez-vous pour se préserver en tant que couple pendant ces premiers mois ?

C’est vrai que souvent on oublie que le bébé c’est la conséquence du couple, pas son origine. Du coup, ça veut dire qu’il faut garder ses passions, continuer à sortir, même un peu, voir des amis.

Si vous n’êtes pas heureux, votre bébé le ressentira. Et si votre bébé sent que vous n’êtes pas bien, il va stresser lui-même, car il ne comprend pas ce qui peut se passer.

Préservez votre intimité, continuez vos activités à deux, c’est le plus important !

---

Lire aussi

Notre interview de Mathilde, infirmière puéricultrice

Les astuces des parents pour sauver vos nuits

Les recommendations du Ministère pour le sommeil du nouveau-né

Qu'est-ce qu'une turbulette?

6 règles à respecter pour le cododo 

 

Découvrez