Sommeil du bébé – les conseils et astuces pour sauver vos nuits !

Publié le: 20 novembre 2018 | Auteur: Alexis Le Moine | Catégorie: Ressources

Le sommeil est une des principales préoccupations des jeunes parents. Avec des questions qui reviennent sans cesse en boucle : quand bébé fera-t-il ses nuits ? Dort-il trop ou pas assez ? A-t-il le bon rythme ?

Mais pas de panique, car si le mode d’emploi idéal n’existe pas, nous listons ici pour vous quelques pistes identifiées avec l’aide d’Anna Roy, sage-femme à l’hôpital des Bluets et chroniqueuse à la Maison des Maternelles.

Sommeil du bébé – les conseils et astuces pour sauver vos nuits !

Les 6 conseils pour une nuit (presque) complète

1. apprendre à votre bébé à distinguer le jour de la nuit dès les premiers jours

Pendant la journée, même lorsque votre bébé dort, laissez la lumière entrer, continuez à faire du bruit. Et lorsqu’il se réveille, interagissez avec lui et stimulez-le.

La nuit, privilégiez au contraire la pénombre et le calme, lorsqu’il dort, boit ou est changé. Il n’est pas nécessaire de changer votre bébé la nuit après chaque tétée ou biberon. Anna Roy conseille même d’éviter « tout changement de couche entre 23h et 6h pour ne pas trop réveiller bébé ».

2. respecter les bonnes conditions du coucher

Avant le coucher, vérifiez que toutes les conditions sont réunies pour favoriser l’endormissement de bébé. Les voici :

Il est important pour un bébé qui a passé 9 mois emmitouflé dans le ventre de sa mère, de lui recréer un environnement réconfortant comme un cocon, adapté à sa taille. Pour les premiers mois, un lit à barreaux dans lequel un bébé se sentirait trop au large et perdu, n’est pas recommandé.

Couchez votre bébé sur le dos, dans une turbulette, dans un berceau doté d’un matelas neuf et suffisamment ferme. Le berceau ne doit contenir ni draps, ni oreiller, ni tour de lit ou doudou pour éviter tout risque de mort subite du nourrisson.

La baby box Happynest est une des options de berceaux adaptés aux premiers mois, pour offrir au bébé un espace de sommeil sécurisant avant le passage au lit à barreaux.

La chambre doit également avoir une température comprise entre 19° et 21° et doit être placée dans la pénombre et au calme au moment du coucher.

3. installer un petit rituel au moment du coucher

Le rituel du coucher est un élément rassurant pour un bébé comme pour un enfant. Cela peut être une chanson, des phrases repères comme « il est l’heure de dormir » « bonne nuit mon bébé », ou encore une histoire une fois qu’il sera plus grand. Installer un horaire de coucher régulier aide également. Tous ces éléments répétés chaque soir aident le bébé à reconnaître le moment de dormir et à s’y préparer.

4. l’habituer à s’endormir tout seul dans son lit le plus tôt possible

S’il est conseillé les premiers mois de garder son bébé tout près de soi dans la chambre parentale, vous pouvez à partir de 3-4 mois l’installer dans sa propre chambre. Anna Roy souligne même l’absolue nécessité de faire sortir le bébé de la chambre de ses parents après 6 mois. « Si le bébé est encore là après 6 mois, c’est souvent parce qu’un des deux parents ne veut pas le laisser partir, or il est essentiel pour le couple et pour le bébé que chacun ait son propre espace. »

Dès qu’il manifeste des premiers signes de fatigue – bâillements, paupières qui clignent, frottements des yeux, regard non fixe –, posez-le dans son lit, sur le dos encore éveillé. Habituez votre enfant à s’endormir tout seul, en confiance : c’est un apprentissage indispensable qui doit débuter tôt. N’attendez pas qu’il s’endorme pour quitter la chambre car cette habitude risque de durer des années et de vous priver de nombreuses soirées.

5. donner un bain le soir

Le bain peut avoir des vertus miracles s’il est donné juste avant le dernier biberon ou la dernière tétée, pour aider votre bébé à se relaxer. Le bercement naturel de l’eau, les caresses de la maman…tout cela favorisera l’endormissement de votre bébé et devrait vous garantir quelques heures de sommeil supplémentaires.

6. se préserver des plages de sommeil dès que possible

« Inutile de se lever tous ensemble en plein milieu de la nuit dès que bébé pleure, il est important de se relayer autant que possible. Car 4 à 5 heures consécutives de sommeil permettent de recharger le batteries » nous dit Anna Roy. Il est en de même la journée, ayez le réflexe sieste dès que votre bébé dort !

Commentaires (0)

Pas de commentaire pour l'instant

Ajoutez un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser des commentaires

  • Retours gratuits14 jours pour changer d'avis
  • Paiement sécurisépar Stripe
  • Service clientau 06 27 81 42 38